algerie-changement-politique
connexion etablie
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Mai 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

CE FORUM SE VEUT ETRE UN ESPACE DE LIBERTÉS ET D'ECHANGE D’IDÉES ET TOUT LE MONDE EST BIENVENU POUR DÉBATTRE DE LA POLITIQUE ,DES MOYENS DE CHANGER LES CHOSE DANS NOTRE PAYS,DES DROITS DE L'HOMME , DÉNONCER LES ABUS ET FAIRE DES PROPOSITIONS DE SOLUTIONS DE SORTIE DE CRISE. NOUS DEMANDERONS A NOS MEMBRE D'USER D'UN LANGUAGE RESPECTUEUX ET TOUS LES AVIS SONT ACCEPTES ET ON OPPOSE AUX IDEES ? DES IDEES ET DE CETTE FACON ? LE DIALOGUE SERA CONSTRUCTIF.

LES RAISONS DE LA NECESSITE DE CHANGEMENT

Aller en bas

default LES RAISONS DE LA NECESSITE DE CHANGEMENT

Message par lalileche le Ven 28 Fév - 21:50

Considérant la fuite en avant des auteurs du coup d`état de 91, qui a vu le processus démocratique chèrement acquis par les algériens en octobre 88 en payant le prix de plus d`un millier de vies de nos honnêtes concitoyens, confisqué et détourné au profit de la militar- oligarchie en place qui a pris l`Algérie en otage sous le fallacieux prétexte de barrer la route a l`extrémisme religieux pour instaurer un extrémisme sanguinaire qui a coute la vie a des centaines de milliers d`algériens et détruit en partie l`économie nationale, les promesses non tenues de revenir au processus démocratique, il apparait clairement que les auteurs du double coup d`état n`ont pas l`intention de revenir a la raison et remettre au peuple son mandat, nous disons le double coup d`état suite a celui commis contre la volonté du peuple en 91 qui a été suivi pas celui de 1999 qui demeure étanche a toute velléités de changement après différents viols de la constitution pour des amendements qui ont pour but de pérenniser un système obsolète, ou se mêlent les luttes clanique de groupes aux idéologies corrompues et dépassées par le temps, qui ont abaisse la justice a la servilité jusqu`a en faire la servante de leurs machiavéliques desseins.
Le parasitage programme de l`administration et de toutes les institutions par des opportunistes en costume cravates aux ordre pour faire façade démocratique et la prise en otages par des groupes occultes de toutes les institutions et les vider de leurs prérogatives, le FLN l`UGTA,LE RND et les partis participationnistes en quête de confort ou d`une parcelle de la tarte Algérie, sont les outils acteurs que ces derniers agitent, tantôt pour calmer le front social en effervescence, et tantôt pour faire leurs, les slogans vides de la propagande orchestrée par les laboratoires des services , très appréciés par ce dernier qui le leur rend bien en permettant la razzia des deniers publics pour enfoncer un peu plus cette clientèle avide de pouvoir et arriviste prête a vendre son âme au diable , ces inconditionnels du système, sont prêt à se désavouer ou à se discréditer plusieurs fois dans la journée. Soucieux de gérer leurs carrières, ils ne reculent devant rien pour préserver leurs acquis, ils ont la mainmise sur l’économie nationale, ils alimentent et encouragent la corruption, s’impliquent dans des scandales financiers avec une facilite et un désinvolture déconcertante, cela, au vu et au su de la justice, l`impunité étant garantie.
Par ailleurs, ce pouvoir irresponsable qui n`écoute que sa voix et qui fait fi de l`effervescence de la classe sociale et politique qui crée un climat de crise majeure qui pourrait s`accentuer dans les jours a venir malsain soit bouleversé par des actions visant à changer et à clarifier la pratique politique et le mode de gouvernance dont seulement la vraie démocratie garantira. Car la démocratie ne se définit pas uniquement par des élections ou la présence d’une multitude de partis politiques. L’élection en Algérie, nous en avons eu beaucoup. Mais entachées de fraudes et de trucage, elles nous ont ramenés à l’ère du parti unique déguisé en une alliance présidentielle. Les partis aussi, nous en avons. Mais, ils sont tous discrédités parce que, soit ils ont rejoint le clan des souteneurs, redresseurs, opportunistes, soit ils sont dans l’opposition, réduits et anéantis. Cela s’appelle la démocratie de façade.
La véritable démocratie c’est celle qui rend la voix du citoyen souveraine et précieuse lui garantissant respect et justice. Celle qui reconnaît la citoyenneté, sépare les pouvoirs, respecte l’avis de l’autre, oblige le responsable quel qu’il soit son rang à rendre des comptes, élimine les inégalités, prône la libre expression, rassure et protège les minorités, valorise la compétence, récompense l’effort, appuie le savoir, renforce le droit. Cette démocratie bannira à jamais les injustices qui se manifestent au quotidien et aux quatre points du pays. Effectivement, des actes d’une autre ère sont notre lot quotidien. Il s’agit du piston qu’il faut solliciter pour l’obtention d’un emploi, de la connaissance qu’on a pour faire un retrait sans file à la poste ou à la banque, de la recommandation qu’on obtient pour gagner un concours, de la commission qu’on verse pour avoir un marché, de la relation familiale qu’on avance pour régler un problème, des passe-droits et de la corruption …
Seulement en ces conditions l’on bâtira la démocratie où tout Algérien est indispensable pour la construction nationale. Chacun se contente de jouer convenablement son rôle dans son domaine. Le politicien s’applique à instaurer une vie politique sereine dans le cadre d’institutions représentatives. Le syndicaliste, sans réduire l’effort de travail, défend seulement les intérêts des travailleurs qu’il représente. Le médecin prodigue humainitairement des soins aux malades. L’universitaire s’investit dans le savoir et pour le savoir. L’enseignant se consacre une éducation de qualité. L’ingénieur invente la technologie. L’artiste crée et anime la vie culturelle. L’homme d’affaire et l`industriel se retroussent les manches pour créer la richesse. Le paysan préserve et cultive avec amour la terre. Le juge traite les affaires en toute autonomie et uniquement dans le cadre de la loi. Le journaliste, qu’il soit dans le public ou le privé, informe, analyse et critique en toute liberté et le rôle de régulateur de l`état ne devrait en aucun cas etre un obstacle a toutes ces initiatives,il jouera aussi le role de soutien quand l`intérêt national l`exige.
Ainsi, nous bâtirons une nation qui récompense l’effort et la compétence où seuls la probité,la compétence et l’intégrité sont récompensés a leur juste valeur. Une qui bannit ceux qui l’ont confinée a la cooptation, l’allégeance, la soumission, la vanité, l’impunité, le mépris, le mensonge, la démagogie et la langue de bois.
En ces temps où le vent démocratique souffle sur toute la planète, il serait aberrant de croire que notre pays restera en marges des changements survenus chez nos voisins. La colère populaire est generalisee, dans les différents secteurs de la vie. La contestation de mode de gouvernance injuste se manifeste par des grèves touchant tous les secteurs et par des fermetures quasi quotidiennes des grands axes routiers. Le peuple donc, dans sa majorité, perd confiance en en cette classe politique discréditée. conteste et remet en cause sa légitimité. Le boycott massif de tous les rendez vous électoraux en est une preuve implacable du rejet de la majorité du peuple de cette fuite en avant . le peuple aspire a un changement pacifique et le pouvoir ne mesure pas a sa juste valeur sa patience et sa compassion envers lui. Par conséquent,nous considérons qu`il est impératif et urgent de canaliser cet élan contestations et cette formidable abstention électorale dans un mouvement de lutte nationale par, la création de comités populaires dans chaque localité a même d`encadrer et organiser la lutte pour un changement pacifique.
Unifier nos actions a l`échelle nationale en créant un mouvement rassembleur avec une direction collégiale qui bannit le zaimisme et composée d`hommes intègres, courageux et imperméables a toutes tentation, pour réunir sous sa coupe toutes les sensibilités nationales sans exclusion aucune.
LES TACHES ET ACTIONS PRINCIPALES
Travailler a l`isolement politique et dénoncer toutes les pratiques répressives sur le plan international
User les outils répressifs par des manifestations pacifiques aussi répétitives que possible.
Cette mobilisation de tous les instants comportera des slogans qui appelleront au changement radical et pacifique en commençant par :
.- la dissolution de l’actuelle assemblée impopulaire
- la dissolution des trois appendices des systèmes le FLN et le RND UGTA
- la démission de l’exécutif, président et gouvernement
- la neutralité de l’armée
LA transition sera assurée par une présidence collégiale issue d’un panel de personnalités nationales connues pour leur intégrité, leur parcours militant, et n’ayant jamais fréquenté le système,
- Un gouvernement d’union nationale sera nomme pour les affaires courantes et organiser des élections pour une constituante chargée de réaliser une constitution avec la participation de l`ensemble des acteurs de la société civile et a titre consultatif afin d`obtenir un consensus maximum le jour du référendum.
Il sera procédé a l`élection d`un président et des assembles locales en conformité avec la nouvelle constitution.
-arrives a cette étape, notre mouvement se transformera en comité populaire pour la sauvegarde et le suivi des objectifs de la lutte nationale pour le changement.
La constitution devra consacrer l`alternance au pouvoir, limiter les mandats, refléter les valeurs fondamentales du peuple et consacrera la séparation des pouvoirs, ceci pour les lignes principales.

DJAMAL.LALILECHE
avatar
lalileche
Admin
Admin

Messages : 204
Date d'inscription : 16/10/2007
Age : 61
Localisation : algerie

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum